Pourquoi le capital n’est-il pas immortel ? – Autour d’un rendez-vous radical avec l’histoire
Guerre de Classe

 
 
00:00 / 02:57:42
 
1X
 

Radio GDC vous présente : Autour d’un rendez-vous radical avec l’histoire réelle, avec pour sujet : Pourquoi le Capital n’est-il pas immortel ?

Intervenants : Charles, Marwan, Thibaud, Eloïse et Francis Cousin

Émission du Dimanche 16 Février 2020


Texte en préambule

Une formation sociale ne disparaît jamais avant que soient développées toutes les forces productives qu’elle est assez large pour contenir, jamais des rapports de production nouveaux et supérieurs ne s’y substituent avant que les conditions d’existence matérielles de ces rapports soient écloses dans le sein même de la vieille société. C’est pourquoi l’humanité ne se pose jamais que les problèmes qu’elle peut résoudre, car, à y regarder de plus près, il se trouvera toujours, que le problème lui-même ne surgit que là où les conditions matérielles pour le résoudre existent déjà ou du moins sont en voie de devenir.

Critique de l’économie politique, Préface, Karl MARX

Texte en conclusion

Sous son aspect mystique, la dialectique devint une mode en Allemagne, parce qu’elle semblait glorifier les choses existantes. Sous son aspect rationnel, elle est un scandale et une abomination pour les classes dirigeantes, et leurs idéologues doctrinaires, parce que dans la conception positive des choses existantes, elle inclut du même coup l’intelligence de leur négation fatale, de leur destruction nécessaire; parce que saisissant le mouvement même, dont toute forme faite n’est qu’une configuration transitoire, rien ne saurait lui imposer; qu’elle est essentiellement critique et révolutionnaire.

Le Capital – Livre premier, postface de la seconde édition allemande, Karl MARX

Source : guerredeclasse.fr

1+

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *